Saline island the fish pond

Mercredi 10 février. Pas de footing ce matin, Penny Lane lève l’ancre pour Grenade et Anna n’aura donc pas le temps d’accompagner Sarah. Seule, la motivation n’y est pas.
École avec vue sur tortues (il y en a vraiment partout !) pour Sarah et les kids, courses pour Nico et on quitte Tyrell Bay à notre tour juste avant 11:00. Direction Saline ou White Island -on choisira sur place-, deux petites iles côte à côte à 6 nautiques de Tyrell baie. 11:40, en plein orage, nous sommes ancrés juste sur le bord de la petite baie au Nord Est de Saline, au vent de White Island et de son reef.

Un autre bateau est déjà là, et pas n’importe lequel: on l’avait repéré à Tyrell bay mais il était parti très vite après notre arrivée. Il a une gueule qui nous plait bien et avec une gueule comme ça, c’est sûr que l’équipage doit être sympa. C’est Wakataïtea, un tiki 46.

 
Ce sont les heures ou le soleil tape, et les enfants aiment passer ce moment à jouer ou lire dans leurs cabines bien aérées. Sarah souvent le passe à nous faire un gâteau, laver par terre ou écrire un peu, ranger ou bricoler. Le vent reste faible sous les 15 noeuds, pas assez pour le kite. Et j’ai les pagaies qui me grattent surtout qu’il y a une belle houle qui déroule sur le reef d’en face et je pars donc m’y amuser en kayak en regrettant une fois de plus de ne pas avoir amené mon surf…. En kayak c’est sympa aussi mais pas facile non plus !

 
J’avais repéré un potentiel snorkling extra lors de mon inspection subaquatique de l’ancre à midi: ayant fait un détour plus au fond de la baie je m’étais retrouvé au milieu d’un gigantesque banc de poissons mis en effervescence par un escadron de grosses carangues et un beau barracuda. Extraordinaire. Le soleil s’est calmé, tout le monde se jéte à l’eau en P.M.T. (Palmes, Masques, Tuba) pile quand je rentre de mon excursion en kayak.

 
3 tortues peureuses mais territoriales se partagent la petite baie et surprise nous retombons sur la ‘feeding frenzy party’ de midi. Les enfants adorent, ces milliers de poissons qui se déplacent comme un seul, ces grosses carangues qui jouent la meute de loups et ce beau barracuda qui fait mine de ne pas y toucher…. Superbe cette réserve naturelle. On ne sortira donc pas le fusil. Seul le refroidissement du à l’immersion prolongée des petits corps nous fait sortir de l’eau.

 
C’est le moment que l’équipage du Wakataitea choisit pour sortir de leur antre et venir nous rejoindre sur la plage. Ils ont la même dégaine que leur bateau: cool ! On avait bien repéré, il y a deux enfants et un chien de berger.

 
Michael est noir de graisse de moteur, mais avec un super sourire. Il est en plein démontage de son hors bord capricieux. La grande Kathryn, Michael et leurs enfants Enzo (10 ans) et Francesca (9 ans) sont américains, italo-anglais, un peu norvégien de coeur et clairement citoyens du monde. Ils ont quitté Seattle et Amazon pour leur aventure d’un an au moins, commencée au Brésil avec l’achat de leur bateau et qui devrait finir dans les bahamas.

On discute, on discute,

les enfants font des châteaux internationaux et tout ça va se finir sur Camille avec bière, paté et Uno en franglish.
Il est tard, nos nouveaux amis rejoignent leur maison flottante et une belle grande raie léopard vient nous saluer à fleur d’eau sur la jupe arrière attiré par les lampes électriques.

Demain on ira voir White Island en annexe avant de repartir vers le sud.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Saline island the fish pond

  1. geoffroy dit :

    Que de souvenirs, que de belles images… en relisant votre blog, nous avons décidé de repartir cet hiver. Ce ne sera que pour 15 jours mais l’attraction est trop forte.
    J’espère que tout se passe bien pour vous depuis votre retour. De notre côté, nous avons pour la deuxième fois poussé une pointe jusqu’à Lyon pour revoir les Batocousins, c’est si agréable de repartager encore ces moments.

    Pour notre excursion ce cet hiver nous partirons avec des amis et du matériel de kite. Vos conseils seraient très précieux pour les meilleurs spots entre la Martinique et Carriacou…

    Je n’avais pas remarqué ce détail (ô combien important), à la première lecture, de l’ajout de la Nespresso !!!

    A bientôt
    Joe

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s